Acheter des Stéroides, Peptides et HGH de qualité | musclesroids.com

ACHAT DE STÉROIDES, HORMONES & PEPTIDES DE QUALITÉ

Musclesroids.com

ACHAT DE STÉROIDES, HORMONES & PEPTIDES DE QUALITÉ

Comment s’entraîner avant, pendant et après un cycle avec des stéroïdes anabolisants

Dans cet article, nous vous donnerons des directives de base sur la façon de vous entraîner avant, pendant et après un cycle de Steroides anabolisants si vous souhaitez prendre de la masse.

L’application de différentes méthodes d’entraînement, ainsi que différentes approches nutritionnelles en fonction des objectifs, de l’expérience et d’un grand nombre d’autres indicateurs, sont absolument obligatoires pour obtenir des résultats optimaux, que vous utilisiez des stéroïdes anabolisants ou que vous vous entraîniez sans leur soutien. Mais souvent, la périodisation du processus de formation est négligée par un grand nombre de stagiaires, ce qui ralentit considérablement les progrès et conduit tôt ou tard à une stagnation permanente et, dans certains cas, à des régressions, des blessures et des maladies chroniques.

Avant d’aborder l’entraînement autour et pendant un cycle de Stéroïdes Anabolisants, nous allons vous donner quelques caractéristiques de base d’un entraînement modulable, et nous ne parlons ici que de musculation et de musculation.

Quels sont les principaux indicateurs d’un entraînement ?

Volume – Il s’agit du nombre total de séries et de répétitions incluses dans un entraînement.

Intensité – l’intensité peut être divisée en plusieurs types, selon l’objectif. Ici, nous nous concentrerons sur l’intensité, en % des kilos maximum avec lesquels l’athlète est capable de s’entraîner.

Fréquence – Il s’agit du nombre de séances d’entraînement qu’un athlète effectue sur une période de temps donnée.

Quels sont les facteurs qui influencent la progression de la formation ?

Récupération – tout d’abord, il s’agit d’une récupération adéquate, qui dépend de la capacité génétique du corps à se régénérer, du taux de synthèse des protéines, des niveaux d’hormones stéroïdes, ainsi que d’un certain nombre d’autres facteurs.

Charge progressive – en présence d’une récupération appropriée et de qualité, il faut faire face à une augmentation progressive de la charge, au moyen des indicateurs mentionnés ci-dessus, pour faire face au développement.

Comment cycle de Steroides anabolisants affectent-ils notre capacité à nous entraîner et comment tirer le meilleur parti de leur utilisation ?

Stéroïdes anabolisants, tels que la testostérone le trenbolone , le Winstrol , l’Anavar , le Stromba , le Deca-Durabolin , le méthane , etc. ont des caractéristiques individuelles pour chaque préparation, mais toutes ont des avantages communs pour l’athlète qui s’entraîne, à savoir – une amélioration significative des processus de récupération dans le corps, une rétention optimale de l’azote dans les tissus musculaires, qui crée un excellent environnement anabolique, une synthèse significativement accrue de créatine phosphate, où le grand une augmentation de la force, une forte augmentation des niveaux de tous les processus enzymatiques liés au transport des unités alimentaires et à la construction de nouveaux tissus musculaires dans le corps, une diminution des niveaux d’hormones glucocorticoïdes (stress), protégeant ainsi tissu musculaire contre la dégradation, ainsi que bien d’autres.

La conclusion que nous pouvons tirer est que la prise de stéroïdes anabolisants doit s’accompagner d’un changement dans la manière d’entraînement et de la construction d’une approche particulière en salle de sport, qui sera une condition préalable pour atteindre le maximum.

Comment faisons-nous cela?

La création d’un programme d’entraînement (périodisation) lors de la prise de stéroïdes anabolisants doit commencer avant même de commencer leur prise. Cependant, il se termine après la fin de la thérapie post-cycle obligatoire. Ainsi, nous diviserons globalement ce processus en 3 phases. Avant, pendant et après la fin du cycle avec des stéroïdes anabolisants.

Entraînement avant

Avant de commencer notre cycle déjà préparé avec des stéroïdes anabolisants, nous devons optimiser le corps et le préparer à une période d’entraînement très intense. Durant cette période, qui peut durer de 2 à 4 semaines, il est nécessaire de réduire le volume total et l’intensité de l’entraînement. Ainsi que leur fréquence et la réduction de la quantité totale de calories et la concentration sur la récupération globale du corps. En présence de douleurs ou de traumatismes, il est nécessaire de les éliminer. L’entraînement aérobique peut être présent, mais il peut facilement être éliminé et accorder davantage de temps de repos. De cette façon, nous assurerons un repos complet du corps. Des muscles et tissus conjonctifs aux systèmes digestif et nerveux.

S’entraîner en prenant des stéroïdes anabolisants

C’est le moment où nous devrions être à notre maximum. Progressivement, le volume et l’intensité de l’entraînement doivent être augmentés, ainsi que le nombre total de séances d’entraînement. Des préparations telles que le méthane et l’Anadrol vous donneront une augmentation rapide et considérable de votre force. Il est donc important de suivre un plan d’entraînement préparé à l’avance pour éviter d’éventuelles blessures. Pendant cette période, l’athlète peut s’entraîner quotidiennement en toute sécurité, grâce à l’augmentation considérable de la capacité de récupération du corps. C’est aussi le moment où l’apport en calories et surtout en protéines peut et doit être significativement augmenté. L’entraînement aérobique, contrairement à la plupart des idées reçues, devrait être inclus dans l’entraînement pour deux raisons principales. Maintenir le fonctionnement optimal du système cardiovasculaire et maintenir de faibles niveaux de graisse sous-cutanée. Ne vous inquiétez pas de perdre de la masse musculaire.

Entraînement après l’arrêt des stéroïdes anabolisants

Cette période sera divisée en deux phases : la première couvre la période pendant laquelle la thérapie post-cycle est effectuée et la seconde la période qui la suit.

Pendant la thérapie post-cycle, qui doit inclure Pregnyl, Clomid, Tamoxifène et, dans certains cas, un inhibiteur de l’aromatase tel que Arimidex. Pendant cette période, les niveaux d’hormones stéroïdes sont toujours supra-physiologiques, mais les niveaux d’hormones glucocorticoïdes ne sont pas supprimés à ce point. Par conséquent, il est important de commencer à réduire progressivement le volume, l’intensité et la fréquence de l’entraînement, ainsi que de réduire au minimum le cardio. L’apport calorique devrait également commencer à diminuer, tandis que l’apport en protéines devrait rester élevé.

Après la fin de la thérapie post-cycle, si la thérapie a été préparée par des spécialistes et que tout s’est bien passé, les niveaux d’hormones stéroïdes et glucocorticoïdes devraient progressivement commencer à revenir aux valeurs de base. Au cours de cette période de 2 à 6 semaines, il est souhaitable de maintenir un volume moyen, une intensité moyenne à élevée et une fréquence d’entraînement moyenne. En plus d’adhérer à une alimentation équilibrée en termes de calories et de réduire les protéines aux valeurs d’apport habituelles. De cette façon, la plus grande quantité de force et de masse musculaire sera préservée. Sans stress inutile et sans risque de « surchauffe » du système nerveux et d’augmentation des hormones de stress.

0
    Ton Panier
    Votre panier est videRetour à la boutique